Association des microbiologistes du Québec

Devenir membre de l'Ordre des chimistes du Québec c'est possible pour un microbiologiste !

Les microbiologistes, les biochimistes et les chimistes partagent une importante connexité au niveau des connaissances et des milieux de pratique. Cela apparait clairement dans l’interrelation de leurs champs d’exercice et dans le caractère interprofessionnel des activités qu’ils exercent.

Au Québec, la chimie est une profession d'exercice exclusif strictement encadrée par la Loi. Il faut obligatoirement être membre de l'Ordre des chimistes du Québec (OCQ) pour porter le titre réservé de «chimiste» et pour être autorisé à exercer les différentes branches de la chimie pure ou appliquée, dont la «chimie biologique» (biochimie).

Sachant que les microbiologistes exercent des activités en lien avec la «chimie biologique» afin de pouvoir détecter et identifier un microorganisme ou en caractériser la nature, la composition, les propriétés et la transformation, l'AMQ et l'OCQ ont manifesté au fil des années une volonté réciproque d’approfondir les relations interprofessionnelles de leurs membres pour assurer une meilleure protection du public.

Au terme de travaux visant a évaluer l’équivalence de formation entre les programmes universitaires de baccalauréat en microbiologie dispensés au Québec et les programmes déjà reconnus et donnant droit au permis de chimiste, l'OCQ a établi, en vertu du Règlement sur les normes d’équivalence de formation pour la délivrance d'un permis de l'Ordre des chimistes du Québec (C-15, r.12), que la formation de nombreuses personnes détenant un baccalauréat en microbiologie du Québec était globalement équivalente à celle des biochimistes. Conséquemment, les microbiologistes qui œuvrent dans des secteurs où des activités réservées aux chimistes doivent être réalisées peuvent devenir membre de l'Ordre des chimistes après l'analyse de leur dossier.

Rappelons que l’Ordre des chimistes du Québec, en vertu de l’autorité que lui confère la Loi, encadre les activités afférentes à la chimie qui sont exécutées par les titulaires d’un permis de chimiste, dont certains sont des microbiologistes. L’OCQ n’encadre pas l’exercice de la microbiologie ni les autres activités exercées par les microbiologistes qui ne sont pas afférentes à la chimie ni l’utilisation du titre de « microbiologiste ». Bref, dans le cadre de la microbiologie, l'OCQ encadre seulement les activités afférentes à la chimie qui sont exécutées par des microbiologistes titulaires d’un permis de chimiste.


Dans la perspective d'une meilleure protection du public, la double reconnaissance professionnelle attribuée à ceux qui sont membres de l'AMQ et de l'OCQ leur confère un champ d'exercice étendu dans le domaine de la microbiologie, de la biochimie et de la chimie, et leur permet d'exercer leurs responsabilités professionnelles dans des fonctions à la hauteur de leurs compétences.

Cependant, le fait qu'une formation de microbiologiste soit reconnue équivalente à une formation de biochimiste ou de chimiste ne veut pas dire qu'elles soient identiques. Malgré l’importante connexité des connaissances et des milieux de pratique entre chacune de ces professions, elles possèdent tout de même des spécificités propres qui ne permettent pas de les assimiler simplement l’une à l’autre. Néanmoins, aux fins de la protection du public et en regard à la finalité propre de l’exercice de leur profession respective, l’Ordre des chimistes et l'AMQ reconnaîssent que les microbiologistes, les chimistes et les biochimistes peuvent exercer des responsabilités professionnelles équivalentes.

Ainsi, un microbiologiste agréé par l'AMQ qui devient aussi membre de l'Ordre des chimistes du Québec pourra donc:

  • Exercer les activités réservées aux chimistes, dans la mesure où il peut justifier ses compétences à la satisfaction de l'Ordre;
  • Porter un double titre professionnel soit celui de « microbiologiste agréé » ET celui de « chimiste » (ou biochimiste);
  • S’assurer d’une employabilité accrue en offrant à un futur employeur l’assurance et le bénéfice de l’ensemble des compétences et protections conférées aux membres de l’AMQ et aux professionnels québécois;
  • Afficher avec fierté une double reconnaissance professionnelle;
  • Ajouter une valeur à son diplôme universitaire. En effet, l'AMQ et l’Ordre vous offrent, à titre de membre, l’opportunité de maintenir et d’améliorer continuellement vos connaissances. L’Ordre vous permet également de bénéficier du «Label qualité» ou «Audit qualité» grâce à l’encadrement professionnel qu’il vous apporte;
  • Garantir à un employeur et au public le respect des règles de déontologie par l’application stricte des Codes de déontologie de l'AMQ et de l'Ordre.

Toute personne qui n'est pas membre de l'Ordre de chimistes, mais qui usurpe le titre de « chimiste» (ou de biochimiste) ou qui exerce des activités réservées aux chimistes s'expose à des poursuites judiciaires.

Par ailleurs, il importe de rappeler que conformément aux articles 10 et 85 du Code de déontologie des chimistes, un membre de l’Ordre ne peut pas accepter un mandat qui dépasse ses compétences, ni s’attribuer des qualités ou des habilités qui excèdent ses compétences. En tout temps, les chimistes doivent respecter les limites de leurs compétences sans quoi ils pourront faire l'objet de sanctions disciplinaires. À cet égard, les membres de l'AMQ sont eux aussi soumis à des règles déontologiques qui leur interdisent d'exercer des activités en microbiologie pour lesquelles ils n'ont pas les compétences requises. En devenant membre de l'AMQ, chaque microbiologiste s'engage à respecter notre code de déontologie. C'est une obligation!

Pour plus d'informations sur l'Ordre des chimistes du Québec et le permis d'exercice de la chimie, consultez le site www.ocq.qc.ca

 
 

Partenaires principaux

  

© 2018 Association des microbiologistes du Québec | Tous droit réservés | Conditions d'utilisation