Être membre de l'AMQ
C'est donner à votre association
les moyens de vous représenter
et de contribuer à la protection du public

 

Association des microbiologistes du Québec

La profession de microbiologiste

Au Québec, plus de 3 000 microbiologistes pratiquent dans l’une ou l’autre des différentes spécialités de la microbiologie.

De par la nature de leur travail, les microbiologistes contribuent à plusieurs secteurs économiques de première importance. Au travers des domaines industriel, pharmaceutique, biotechnologique, agroalimentaire, clinique et environnemental dans lesquels ils œuvrent, les microbiologistes exercent dans l’industrie privée, les organismes gouvernementaux et paragouvernementaux, les institutions d’enseignement, les laboratoires d’analyse, les centres de recherche, les firmes de services-conseils, etc. Ils y occupent essentiellement des rôles d’analystes, de gestionnaires de projets, de superviseurs de laboratoire, de coordonnateurs, de directeur scientifique, de conseillers, d’enseignants et de consultants.

Rôle du microbiologiste dans la protection du public

Afin de contrer la propagation des microorganismes nuisibles ou pathogènes, les microbiologistes contrôlent et certifient selon les normes applicables la qualité microbiologique de l’eau et de l’air, ainsi que l’innocuité et la salubrité des aliments et de certains produits de consommation tels que les produits pharmaceutiques et cosmétiques. Ils déterminent également les paramètres à respecter pour permettre une utilisation sécuritaire et efficace des microorganismes et leur élimination subséquente. Les microbiologistes font aussi des recherches sur la structure, la physiologie, le métabolisme, la pathogenèse, la génétique et l'écologie des microorganismes, ainsi que sur leur potentiel industriel et commercial. Ils s’intéressent aux effets bénéfiques ou nocifs que les microorganismes peuvent avoir sur la santé des humains et des animaux, ainsi que sur l’environnement.

Formation

Pour exercer la microbiologie il faut détenir un baccalauréat en microbiologie (B.Sc.) ou une formation universitaire jugée équivalente. Toutefois, pour exercer dans certaines spécialités de la microbiologie ou pour faire carrière en recherche, il faut poursuivre ses études aux cycles supérieurs en complétant une maitrise (M.Sc.) ou un doctorat (Ph.D.).

Le titulaire d’un diplôme d’études collégiales technique (DEC) dans le domaine de la microbiologie n’est pas un microbiologiste. Cette formation permet plutôt d’exercer à titre de technicien de laboratoire en microbiologie.

Nouvelle formation

CERTIFICAT DE FORMATION SPÉCIALISÉÉ sur l'entretien des TRE en prévention de la légionellose
NOUVELLE DATES 2017
 

 

Dernières nouvelles


Partenaires privilégiés

 

 

 

     


© 2017 Association des microbiologistes du Québec | Tous droit réservés | Conditions d'utilisation
5094A, avenue Charlemagne, Montréal (Québec) H1X 3P3